samedi 21 juillet 2012

L'heure des chats

Zingara : Au chapitre "Les récits de Miss Tigri", nous publions aujourd'hui une petite balade à l'heure des chats...
Le soleil d’été, qui écrase de chaleur nos contrées méridionales, ne m’encourage guère à sortir le jour. Mais entre chien et loup, je hasarde un pied dehors. La fraîcheur de la nuit commence à dévoiler les parfums du jardin, les volets s’entrebâillent, les derniers promeneurs rentrent d’un pas lent. C’est l’heure où les chauves-souris volent au ras des ruisseaux, des piscines et des fontaines à la recherche d’eau. C’est aussi l’heure des chats.
Mes deux arrosoirs en mains, je quitte la maison et je vais les remplir au ruisseau, en haut de ma rue. C’est alors que commence le grand rassemblement félin. Au début, tous s’enfuyaient à mon approche, mais depuis quelque temps, ils restent calmement assis et me regardent passer avec mes arrosoirs. Drôle de bipède, égaré à l’heure des chats !... Ils viennent de tout le quartier, descendent des arbres, sortent de sous les voitures et se retrouvent sur un terrain en friche, voisin du mien. Pour qui ne connaît la rue que le jour, c’est une population insoupçonnable. Et pourtant… Depuis qu’ils me font la grâce de me laisser les observer, j’ai appris à les reconnaître. Je connaissais déjà le petit tigré, Pacha, qui s’est enfui de chez une voisine et a trouvé un bien meilleur foyer, juste en face. Elle le disait "méchant et sauvage" : c’est en réalité une crème de chat, qui apprécie les escapades nocturnes et les bipèdes bienveillants. Un autre tigré, sosie de Graffiti, passe souvent devant chez moi. Désormais, il n’accélère plus le pas quand je le croise et semble même me reconnaître. Il faut dire qu’il a déjà flanqué une rouste mémorable à mon pauvre Graffiti, mais en bon prince des rues, défenseur de ce qu’il estime être son territoire, il n’en éprouve apparemment aucun remords. Au contraire, il trône fièrement sur l’asphalte, sous la lumière des réverbères, et semble s’amuser de me voir charrier mon eau.
Ils sont nombreux à répondre ainsi à l'appel du clair de lune. La plus touchante de tous est certainement celle que j’appelle La Minouchette. C’est une chatte tellement sauvage que j’ai mis plusieurs années avant de découvrir son existence. Elle vit pourtant à quelques mètres de chez moi… Notre première rencontre fut furtive. A peine le temps de l’apercevoir qu’elle avait disparu ! Un soir, je l’ai vue sur le mur, au fond de mon jardin. Je l’ai observée par la fenêtre sans prendre le risque de l’affoler en tentant une approche. Elle aussi m’a aperçue, mais, étonnement, a renoncé à se sauver. J’ai considéré cela comme une première victoire. Au fil du temps, elle a accepté ma présence dans le jardin, tout en gardant une certaine distance, derrière le grillage. Néanmoins, son regard brûlait de terreur et elle se tenait toujours prête à déguerpir. Depuis quelques jours, La Minouchette s’approche de plus en plus du grillage. Mieux : elle suit mes déplacements et se positionne systématiquement en face de l’endroit où j’arrose. Hier soir, pure magie : je m’agenouille à sa hauteur. Non seulement, elle ne manifeste pas le moindre mouvement de recul ou de fuite, mais son regard ne contient plus la moindre trace de terreur. Bien sûr, cet honneur ne me permet toutefois pas de tenter un geste aussi familier qu’une caresse, mais la simple apparition d’une telle douceur dans les yeux de La Minouchette me procure déjà une énorme satisfaction.
Minuit, l’heure où je repose mes arrosoirs. L’heure où je m’assois contre le mur encore chaud et où je savoure une vision enchanteresse : celle des chats et des étoiles. L’heure où je me sens un petit peu chat moi-même.

Note du Comité de rédaction : il n'existe malheureusement pas de photos susceptibles d'illustrer ce texte, l'appareil de Miss Tigri ne permettant pas les prises de vues nocturnes.

33 commentaires:

  1. C'est très tendre et joliment raconté. Un jour le geste familier prendra vie et La Minouchette connaîtra le bonheur. Je voulais vous dire aussi que mon humaine est bête, elle avait oublié de s'inscrire aux chataventures et nous avons loupé le billet d'hier. Je suis rouge de colère. enfin c'est réparé. Ronrons à tous. Prunette et Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont de charmants moments, souvent mes préférés de la journée. La Minouchette ne cesse de m'étonner.
      Merci de t'être abonnée à nos chaventures. Caresses à Prunette. Bises à toi, Mireille.
      Miss Tigri

      Supprimer
  2. Oh les moments magiques, être là, tout près d'une assemblée féline. Vi, laisser faire La Minouchette qui se rapprochera encore, ou pas, mais cela importe peu. C'est peut-être mieux qu'il n'y ait pas de photos, préserver ces instants secrets et intimes.
    Ronrons de Liousha et d'un chaton... et bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me sens privilégiée d'être la seule à assister à ces rassemblements nocturnes, à cette "vie de quartier" ignorée de la plupart des résidents bipèdes.
      Ronrons et câlins de Graf et Zing. Caresses à Liousha et gratouilles de bienvenue au chaton. Bises.
      Miss Tigri

      Supprimer
  3. Trés beau tous ces chats qui t'accompagne .
    Ne surtout pas forcer La Minouchette ....... il faut laisser le temps au temps .

    Bises et caresses Zingara et Graffiti,
    Marie,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont bien les chats les rois de la rue... du moins, la nuit. Et ce sera la Minouchette qui décidera de m'accorder sa confiance ou pas.
      Bises, Marie. Caresses aux félins.
      Miss Tigri

      Supprimer
  4. un merveilleux moment comme je les aime, l'heure des chats c'est une heure divine.
    merci pour ce beau partage, bises Miss Tigri
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ces moments. Je comprends aussi pourquoi Graf et Zing aiment tant rôder le soir...
      Bises. Caresses à Opale et Sonye.
      Miss Tigri

      Supprimer
  5. Quel dommage que les photos ne soient pas là ! lol ! bon samedi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui ! La technique ne suit pas ! Bonne soirée, Khanel.

      Supprimer
  6. on se prend vite au jeu de la lecture.... sur le coup j'ai cru que je n'allais pas tout lire et puis.... finalement c'est trop court. J'attends la suite..... merci pour ce partage.
    BIZZZZZ Caresses à Zing et Graff à partager avec tous les chats de la "nuit étoilée" (tiens... ça me fait penser à un tableau).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dit souvent à Miss Tigri qu'il faut qu'elle s'efforce de faire plus court. Ce n'est pas faute de lui rappeler les sages conseils de Boileau : "Qui ne sait se borner ne sut jamais écrire". En vain. Merci d'avoir eu la patience de nous lire.
      Ronrons et câlins. Bises de Miss Tigri.

      Supprimer
  7. Etant une amoureuse des chats et passant beaucoup de temps à les observer, je n'ai pas eu de mal à imaginer ces doux instants au clair de lune. Je t'ai un peu imaginée comme le beau Corto Maltese, assis sur son banc parlant aux chats vénitiens dans le calme de la nuit ...
    Ton historiette est tout à fait charmante, est-ce le début d'une petite histoire pour enfants ?
    J'ai une Minouchette ici que j'essaie toujours d'apprivoiser depuis un an, avec des moments où je crois que j'ai atteint le but et d'autres où je me dis que je n'y arriverai jamais.
    Bon week-end Miss Tigri et merci pour le partage
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore si c'est le début d'une histoire, mais c'est la poursuite d'un rituel qui se répète presque chaque jour. J'attends toujours ces rencontres nocturnes avec une certaine impatience. Elles m'apaisent énormément.
      Merci d'être venue partager ces instants avec moi.
      Bises Danielle. Caresses à Venetia et Micio.
      Miss Tigri

      Supprimer
  8. Oh, c'est presque le Paradis...le ruisseau, les étoiles, les chats, et toi. Quelle belle histoire! Merci Miss Tigri. Je me retire sr la pointe des pieds pour vous laisser ensemble, et ne pas effaroucher Minouchette. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et les chauves-souris ! Merci pour ton discret passage, Sophie. Ce sont de délicieux instants, vraiment, et j'ai plaisir à les partager avec les minounautes.
      Bisous. Caresses à Tino et Bella.
      Miss Tigri

      Supprimer
  9. bonjour,
    Cela me rappele 25 ans en arrière, nous venions d'arriver et une petite chatte noire et blanche avait la même attitude ce n'est qu'au bout de beaucoup de patience, plusieurs mois que j'ai pu l'approcher et pour en finir elle est devenue notre " fifille", a vécu 15 ans heureuse d'avoir trouvé une maison, le soir dans le jardin je repense à elle.
    Calinous aux voyous !!!!! que j'adore
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Rolande,

      Contrairement à ta "fifille", La Minouchette a un foyer. Peut-être pas le meilleur dont puisse rêver un chat, mais elle en a un. Invisible le jour, elle sort à la fraîche. J'aimerais parvenir à l'apprivoiser un peu, mais ce sera à elle de décider si elle veut venir vers moi.
      Bisous. Chalut à Odilon.
      Miss Tigri

      Supprimer
  10. Et bien .... J'en suis toute retournée et je voudrais pouvoir être à ta place et savourer ce spectacle ! C'est beau, tellement beau ...
    Je rêve un jour de dormir au milieu d'eux. C'est drôle cette idée, mais c'est vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très agréable. Je le vis comme un vrai privilège... Un moment de grâce.
      Merci d'être venue partager cela avec moi, Chantaloup.
      Bises. Caresses à Minette et Oliver.
      Miss Tigri

      Supprimer
  11. A quand l'heure des petits guépards comme moi? Mimo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela doit exister, un peu plus au sud encore...
      Câlins.

      Supprimer
  12. Un très beau texte
    Emouvant et attendrissant à l'attitude de Minouchette
    La scène aisi narrée me permets d'imaginer aisément et me donne envie d'aller m'asseoir aussi sur ce banc ....
    juste pour divaguer ....
    bises Miss Tigri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. C'est une très belle heure assurément, sans doute la plus belle de la journée.
      Bises. Caresses à Gavin.
      Miss Tigri

      Supprimer
  13. J'avais entrevu le texte hier, mais n'avais pas le temps de m'asseoir le lire tranquillement... ce qu'il méritait amplement. Il est des blogs où on ne peut passer en coup de vent !...
    Merci pour le partage ce magique-moment. J'aimerai également être assise contre le mur en discutant en silence avec toi et regarder ces chats !... (bon, pour les arrosoirs pleins, je te les laisse, tu es jeune !... lol !)
    Minouchette ? me fait penser à mes petits sauvages de la rue... certains pourtant me connaissent depuis 5 ou 7 ans, une caresse parfois, mais pas plus !... et pourtant parfois, leur approche et leur expression me donnent l'impression qu'ils en ont envie, mais de là à "oser".... faudra encore du temps !
    J'espère que ce texte aura une aussi jolie suite !
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manque un "s", le voilà ! car j'aimeraisssssssssssss ! la honte !
      Bisous à vous trois

      Supprimer
    2. Je me sens tour à tour un peu intruse, un peu des leurs. Les minous me tolèrent, mais à condition que je reste à ma place. C'est très curieux.
      Les arrosoirs ? Oui, parfois ils me font traîner la patte, mais finalement, c'est aussi ce rituel d'arrosage qui m'a permis d'être le témoin privilégié de cette scène. Alors...
      Bonne soirée, Annie.
      Miss Tigri

      Supprimer
  14. S'teu plé, ch'pourré konettre la chuite ?
    Sniffffff
    Chuis zému
    cébô t'es pouette, toi, la Miss
    Sur les traces de Charles et Arthur....
    Karesses
    Charled

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une suite ? Y'en a pas vraiment, mon pauvre Charly. C'est plutôt un rituel qui s'est installé depuis plusieurs mois. Mais promis, en cas de nouvelles avancées ou de rebondissements ou d'autres chaventures, on te racontera tout.
      Gratouillis, gratouillis (si tu permets, mon Charly)
      Miss Tigri

      Supprimer
  15. L'heure des chats! Quel privilège d'être admise dans leur cercle . Il savent reconnaître l'amie et la complice.
    Passer de doux moments avec eux c'est vivre un morceau de paradis et si l'éternité , ce n'est pas ça, ça ne vaut pas la peine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un privilège. C'est exactement comme ça que je le conçois. Un petit goût d'éternité, sans doute, oui...
      Bises, caresses aux petites fées angevines.
      Miss Tigri

      Supprimer
  16. Coucou Miss Tigri
    Il fait chaud !!! Mes minettes sont à l'ombre
    Bises ronronnantes
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout, restez bien à l'abri du soleil toulousain !
      Ronrons & câlins.

      Supprimer

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un mot :-)