mercredi 14 novembre 2012

Philo-chat : guérir

Zingara, le soir de son opération
 
Zingara : Alors, chat y est ? Tu recommences tes chroniques, Miss Tigri ?
Miss Tigri : Plus ou moins.
Graffiti : On se demandait pourquoi tu n’écrivais plus au Comité de rédac, pourquoi tu ne disais plus rien… Tu avais pourtant voix au chapitre chez les chats-pitres…
Miss Tigri : C’est plus compliqué que ça…
Zingara : Au fait, pourquoi avoir choisi cette photo, là ? Franchement, tu es coiffée comme l’as de pique, habillée comme un sac, blanche comme une aspro…
 
 
Miss Tigri : Cette photo n’a aucune valeur esthétique. Elle représente juste un moment qui me permet d’illustrer le thème de notre billet : guérir. Ce titre était aussi celui de l’émission Philosophie qui passe chaque dimanche, vers 13 heures, sur Arte.
Graffiti : C’est l’opération de Zingara qui t’a poussée à aborder ce thème ?
Miss Tigri : Oui. Sans doute. Cette mésaventure a réveillé en moi des démons enfouis.
Zingara : Raconte-nous…
Miss Tigri : Cette photo a été prise en avril 2010, sur la terrasse de la maison qui ne s’appelait pas encore Catland. Je prends l’air dans le jardin, je profite des premiers rayons printaniers. Phoebus est avec moi. Je suis heureuse, confiante. Phoebus et moi sommes tous deux  gravement malades mais je l’ignore. Depuis plusieurs mois, je tousse… Une grosse toux de fumeur, moi qui n’ai jamais fumé… Ce sera la dernière photo avant le séisme qui a marqué mes 33 ans…
Graffiti : C'est un âge qui peut créer le mythe… Finalement, je ne sais pas si tu as bien fait de t'en remettre...
Miss Tigri : Justement. S’en remettre ou pas, telle est la question. La première maladie grave* fait apparaître le sentiment de vulnérabilité. Il y a définitivement quelque chose de brisé. On a beau vouloir éperdument retrouver l’état antérieur à la maladie, la guérison n’est hélas pas "retour à l’innocence biologique". C’est ainsi que débutait l’émission Philosophie que j’évoquais tout à l’heure.
Zingara : Mais pourtant, ils t’ont remise sur pattes euh… sur pieds. Tu as repris ton travail et retrouvé une vie de bipède normale…
Miss Tigri : Non, Zingara. Le corps indemne de toute blessure est une illusion et même la guérison n’est pas annulation de la maladie. C’est un dépassement.
Graffiti : Mais est-ce que garder la trace du soin est une fragilité ?
Miss Tigri : Non, pas si l’on considère qu’une cicatrice est une blessure surmontée.
Zingara : Ainsi, la maladie aurait quelque chose d’irréversible ?
Miss Tigri : En un sens, oui. Et ce qui importe, c’est moins de guérir que de parvenir à revivre.
Graffiti : Vivre avec sa maladie serait une forme de guérison, alors ?
Miss Tigri : Oui, et la guérison pourrait être définie comme la réinvention d’une vie singulière, une vie qui ne repart pas à l’instant de cette photo d’avril 2010.
Zingara : Mais alors, Miss Tigri, est-ce que tu es guérie ?
Miss Tigri : …
Graffiti : Tu es guérie, hein ? Puisque tu as su recréer un sens à ta vie ?
Miss Tigri : On ne guérit pas d’être né, Graf…
 
D'après l'émission d'Arte Philosophie, 21 octobre 2012 . Invité : Frédéric Worms.
Frédéric Worms, Revivre : Eprouver nos blessures et nos ressources, Flammarion, 2012.

* Lymphome diagnostiqué en mai 2010.
 

52 commentaires:

  1. Chérie, j'espère que vous allez bien. Je suis aussi allé à travers un lymphome il ya 6 ans et grâce à la Seigneur bon, je vais bien. Toujours avoir la foi et la force!

    baisers,

    Lígia e turminha:))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vais beaucoup mieux maintenant. Les chats sont aussi un remède puissant. Merci pour votre témoignage.
      Bises. Caresses aux chats.
      Miss Tigri

      Supprimer
  2. un très joli interview ! merci pour ce moment ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Je suis bouleversée par ton joli texte. Je suis moi-même malade depuis l'âge de 17 ans et ne peux plus compter sur mes deux mains le nombres d'opérations subies, et évidemment je suis devenue invalide à 80%.
    Je ne dis pas ça pour me plaindre car je suis une éternelle optimiste. Mais pour te dire combien je te comprends et combien cet échange entre toi et tes chats m'a touché.
    Tout y est très justement, délicatement et pudiquement dit.
    Je t'embrasse Miss-Tigri. Mireille
    Prunette demande ce qui arrive à Zing. Cette photo est récente puisqu'il y a Roméo. Aurions louper un épisode.
    Ronrons au trio. Prunette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Mireille d'ajouter ton témoignage à ce billet. Ton optimisme ne m'étonne pas : on le retrouve chez nombre de personnes souffrantes, qui décident elles-mêmes de se condamner au bonheur. A mon sens, il n'y a que cela à faire.
      Bises à toi. Caresses à Prunette.
      Miss Tigri

      Supprimer
  4. Un bien magnifique texte, et très émouvant... Non, on ne guérit jamais d'être né... c'est très bien trouvé.
    Tu as un air doucement mélancolique sur cette photo pourtant... on pourrait presque penser que c'est la photo "d'après" la renaissance...
    (A priori, le net va mieux aussi chez moi... guéri ??? lol !)
    Bisous au trio et toi, vais reprendre quelques news passées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta visite, Annie. Ravie de te retrouver et de savoir le Net "guéri" chez toi. Les pannes techniques ne sont rien de plus que l'infernal complot des choses contre les êtres... Rien d'insurmontable, quoi ! ;o)
      Mélancolique, moi ? On me le dit souvent... Pourtant, j'étais persuadée d'avoir avalé un clown...
      Bisous. Caresses aux Blédinous.
      Miss Tigri

      Supprimer
  5. Oh Miss et mes chat-pitres adorés, vous me mettez les larmes aux yeux quand vous philosophez si joliment et si justement sur un sujet aussi grave. Le corps et l'esprit gardent toujours la trace de ce qui s'est passé. Continuer, accepter, et vivre autrement, je dirais même mieux, car on acquiert une autre vision, d'autres valeurs après un tel séisme. C'est aussi valable pour les proches. La vie est précieuse, il ne faut pas la gaspiller. Plein de calins au trio félins, doux bisous à toi Miss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile d 'insérer de l'humour partout... Pourtant, j'essaie... et mes Chats-Pitres me poussent à le faire constamment.
      Appelons cela expérience, épreuve ou bien ce qu'on veut, le résultat est le même : on en ressort transformé. En mieux ? En pire ? C'est encore un autre débat...
      Bises, Sophie. Ronrons du trio et caresses à Tino et Bella.
      Miss Tigri

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Et comme dit Jaqueline Maillan : "on est vivant tant qu'on n'est pas mort !" ;o)

      Supprimer
  7. On sent dans tes mots combien le temps présent est précieux, merci pour ce beau billet Miss Tigri, ronrons d'Opale et Sonye, câlins au trio
    Bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Infiniment précieux, oui. Merci, Laurence.
      Bises à toi et caresses à Sonye et Opale.
      Miss Tigri.

      Supprimer
  8. Ahhhhhhhhhhh, le souvenir inconscient de la douleur, la fragilité de la vie...
    Carpe Diem disait Horace dans ses Odes...
    et
    « Même jeune, on ne doit pas hésiter à philosopher. Ni, même au seuil de la vieillesse, se fatiguer de l'exercice philosophique. Il n'est jamais trop tôt, qui que l'on soit, ni trop tard pour l'assainissement de l'âme. Tel, qui dit que l'heure de philosopher n'est pas venue ou qu'elle est déjà passée, ressemble à qui dirait que pour le bonheur, l'heure n'est pas venue ou qu'elle n'est plus…. »....
    disait Epicure à Ménécée...

    Ah Zingara, je ne sais pas ce qu'il t'arrive, mais tendres câlins à tous mes Zins et ma spécialité pour la Miss, un doux coup de tête au menton...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et qui a dit que mourir était un manque de savoir-vivre, déjà ?

      Supprimer
    2. Marcel Duchamp et Pierre Desproges....
      hiiiiiyeap ...
      Mais Pierre Dac a dû aussi intervenir dans ce domaine
      âââlins
      Charled

      Supprimer
  9. Miss Tigri ce billet émouvant nous a fait mieux vous connaître. On savait déjà que vous aviez beaucoup d'humour et que vous étiez quelqu'un de bien puisque vous aimiez les chats ! On sait à présent que vous êtes aussi, une personne très courageuse.

    Merci et bonne journée.
    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Linda. L'humour et le courage, je ne sais pas... mais l'amour des chats, oui, mille fois oui !
      Bises.
      Miss Tigri

      Supprimer
  10. Ce billet est très beau et donne matière à réfléchir. Il est vrai que le temps est précieux et qu'il faut profiter de la vie autant que faire ce peut.
    Merci Miss Tigri et bonne journée.
    Ronrons d'Eirwena.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Indy. Bisous. Caresses à Eirwena.
      Miss Tigri

      Supprimer
  11. Je viens de lire les autres commentaires et ils résument bien ce que j'ai éprouvé en te lisant, oui il faut profiter du moment présent et te mettre ainsi à nu vis à vis de nous montre que tu as déjà surmonté cette terrible chose, nous partageons à présent avec toi et le trio félin tes joies, tes peurs, tes angoisses, merci de nous faire confiance.
    Au fait c'est Graffiti qui fait la baby sitter de roméo, il va falloir que tu surveille de près ce lascar.
    Grosses bises à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Rolande. La maladie épargne hélas peu de monde...
      Oui, Graf et Roméo sont tous les deux avec moi à Catland pendant que Zingara récupère au Chat-eau. Y'a de l'ambiance !
      Bises. Ronrons des Chats-Pitres.
      Miss Tigri

      Supprimer
  12. Les maladies, visibles ou invisibles, celles contre lesquelles on lutte, parfois seul, en secret, parce que les autres ne les voient pas, ne veulent pas les voir, ne savent pas les comprendre... La Maman connaît ça aussi depuis une quinzaine d'années, mais elle a eu la chance qu'à cette période, entrent dans sa vie... les chats ! Aujourd'hui, elle peut dire que sa première chatte l'a rendue à la vie au moins autant que les médicaments. Et depuis, elle a fait le serment, plus ou moins conscient, mais très profondément ancré dans sa psyché, d'avoir toujours un chat auprès d'elle, comme un ange-gardien.
    Alors voilà, Miss Tigri, ton témoignage l'a beaucoup touchée. Mais, comme d'autres, elle se demande pourquoi cette collerette et qu'est-ce que cette opération ? Rassure-nous : tout va bien à Catland ?
    Des bisous à tout le monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ronronthérapie et même "félinothérapie" (n'ayons pas peur des mots !) sont de puissants remèdes que les amoureux des chats ont tous un jour ou l'autre expérimenté. Nos compagnons félins ont tous un jour soigné petits ou grands maux.
      Bisous à ta Maman, Dayak. Caresses. Ronrons des Chats-Pitres.
      Miss Tigri

      Supprimer
  13. Bouleversant témoignage .... "On ne guérit pas d’être né ..... " Comme cette phrase me doute Miss Tigri moi qui suis handicapée à presque 100% . Pas toujours évident de faire avec ...... mais la vie est là qui nous tend les bras . La vie : elle est dans la nature ou les saisons vont à leur guise .... elle est dans nos chats qui chaque matin nous boostent à nous lever, dans leur regard, dans leur amour ...... elle est dans un sourire ami(e).... elle est dans un ciel rempli d'étoiles .... Profitons en chaque instant, chaque minute et balayons demain !!

    Bises Miss Tigri câlins au trio,
    Marie,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Marie, pour ton témoignage.
      J'ai hélas perdu mon chat Phoebus au moment où je tombais gravement malade. Certaines personnes ont du mal à me croire quand je leur dis que la mort de mon chat a été bien plus douloureuse que l'annonce de mon cancer et tout ce qui a suivi. Et pourtant...
      Bises, Marie. Caresses et câlins à Balrog et Callis.
      Miss Tigri

      Supprimer
  14. Je suis très touchée par ton témoignage Miss Tigri. Tu as beaucoup de courage et un moral d'acier, c'est très important dans ce genre de maladie. Je te comprends lorsque tu dis que la guérison n'est pas annulation de la maladie. Tu auras toujours la peur que cette terrible maladie ne revienne. Ma belle-mère (femme de mon père) est atteinte d'un lymphome depuis 4 ans. Elle est en "rémission". Elle fait partie de l'association "France lymphome espoir". Heureusement il y a la recherche et elle avance et l'espoir est bien présent. Tu es une jeune femme très jolie entourée de chats-pitres espiègles, joueurs et câlins et qui je pense, arrivent à te faire oublier ta maladie pour un temps. Je te fais de gros bisous Miss Tigri et câlins aux chats-pitres. Cricri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Cricri. Je suis moi aussi en rémission depuis un an. Les médecins me qualifient de "cas complexe". On s'habitue à vivre en dansant au bord du gouffre. Je connais également l'association "France lymphome espoir" et j'ai déjà participé à l'une de leurs enquêtes sur le traitement de la maladie.
      Il y aurait également bien des choses à dire sur l'entourage du malade : un vaste sujet ! Mais je ne suis pas forcément la mieux placée pour en parler... Il me semble que le sentiment d'impuissance vis-à-vis du malade doit être pire encore que de vivre la maladie.
      Bisous, CricriCat. Caresses à Caramel.
      Miss Tigri

      Supprimer
  15. Merci Miss Tigri de ce billet qui me touche. Oui, l'innocence est perdue à la naissance, il nous faut (sans cesse) revivre, renaître, retrouver l'harmonie, pas celle d'avant, elle est passée, une autre, avec des blessures.
    Un peu comme l'on s'arrête, regarder une photo, revoir avant, soi, des êtres chers, perdus, puis repartir, reprendre le chemin.
    Une idée aussi, peut-être se ressourcer comme les chats, leur façon d'être dans l'instant.
    Ah si, cette photo est esthétique, une composition classique, le regard vers la droite, c'est notre sens de lecture d'une image, devant, aller vers l'avant.
    Prompt rétablissement à Zingara, câlins au trio, bises Miss Tigri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Phil. Oui, belle idée que de s'inspirer des chats pour reprendre "du poil de la bête". Leur résistance est légendaire. Il suffit d'observer Zingara, qui subit en ce moment la double peine de la blessure pansée et de la collerette : après plusieurs jours difficiles, elle a fini par trouver un autre rythme, elle ne se cogne plus systématiquement et compense sa frustration par une énorme demande affective. J'ose espérer que cette mésaventure lui ôtera définitivement l'envie de retourner là où elle s'est blessée.
      Merci également de valoriser mes choix photographiques, car à ce sujet, le Comité de rédac manque souvent d'indulgence à mon égard...
      Bises. Caresses aux duo tigré.
      Miss Tigri

      Supprimer
  16. Ton billet me touche aussi beaucoup . Oui, le corps est dit guéri mais la blessure secrète est imprimée définitivement.
    Ce regard que tu portes sur la vie après le séisme que tu as vêcu ,même s'il est douloureux, est enrichi des souffrances traversées, pour toi, mais aussi pour ceux qui te côtoient. Merci pour la confiance que tu nous accordes en partageant ces réflexions.

    Il lui est arrivé quoi à la petite Zing , pour avoir une collerette ? Je lui souhaite de vite se rétablir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Zoé. Comme je le disais à CricriCat, il y aurait beaucoup à dire sur la relation patient / entourage, en particulier du point de vue de l'entourage. Je ne suis sans doute pas très bien placée pour évoquer le sujet... et l'entourage n'ose généralement pas se "plaindre" estimant son sort moins pénible que celui du malade... et pourtant... Ce serait là un beau sujet de billet.
      Bises, Zoé.
      Miss Tigri
      PS. Les chaventures de Zingara seront relatées dans un prochain billet.

      Supprimer
  17. Et oui la vie n'est pas un long fleuve tranquille. Des embûches plus ou moins sévères jalonnent notre existence.
    Nous ressortons grandis d'avoir réussi à surmonter les plus douloureuses d'entre elles. Et du coup nous apprécions d'autant plus les moments de bonheur offerts. Le soutien et l'affection de la famille, des collègues,des amis,des minous sont inestimables.
    Merci Miss Tigri pour ce partage.
    Prompt rétablissement à Zingara et câlins au trio

    Sylvie, (qui a connu l'immense bonheur, il y a bientôt 4 semaines de trouver une petite minette sur le point de mettre bas ; 3 adorables chatons sont nés le lendemain !) Moi qui rêvait d'avoir un chat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" n'est pourtant pas toujours vrai. Il y a aussi des épreuves destructrices.
      Une épreuve de ce type nous permet aussi de mesurer la qualité des gens qui nous entourent... sans parler de nos indispensables compagnons félins.
      Bises.
      Miss Tigri
      PS. Ravie que tu aies été exaucée ! ;-)

      Supprimer
  18. J'espere que vous allez tous aussi bien que possible vu ce billet... (suis en retard dans mes lectures de blogs).
    Nous vous envoyons plein de ronrons en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Texas, tout va bien. Chat plie mais ne romp pas... Un peu comme les heureux rescapés du récent ouragan chez vous...
      Ronrons des Chats-Pitres.

      Supprimer
    2. Tant mieux. Si besoin de ronrons supplementaires, on en envoie !

      Supprimer
  19. La vie est précieuse et elle se bat en nous, pour continuer. Merci Miss Tigri, et bon courage.
    Calins à la fratrie, Bisous pour vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans de tels moments qu'on s'aperçoit parfois combien on peut avoir la peau dure !
      Bisous, Nath. Ronrons des Chats-Pitres.
      Miss Tigri

      Supprimer
  20. La vie nous touche souvant, maladies morts et on suive. C'est émouvant tes paroles et de tes minous que t'accompagnent toujours. Mes gros bisous pour tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Sara. Malade ou pas, c'est "jamais sans mes chats" !
      Bises félines,
      Miss Tigri

      Supprimer
  21. Coucou Miss Tigri
    Pour moi qui suis aussi "guérie" ou en rémission, je suis sensible à ton billet fort bien tourné et surtout à cette vérité que tu cites "Le corps indemne de toute blessure est une illusion et même la guérison n’est pas annulation de la maladie. C’est un dépassement."
    Des bisous félins
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Béa,
      Et nous partageons plus que cette fichue maladie : les chats et Toulouse...
      Bises félines.
      Miss Tigri

      Supprimer
  22. Je suis très touchée par ton billet. Vraiment.

    J'ai la chance et j'espère que cela continuera de n'avoir pas rencontrer sur mon chemin de maladies graves. Par contre je connais beaucoup de personnes qui n'ont pas cette chance.

    Voilà, cela frappe comme ça, sans prévenir. Et des gens jeunes, comme toi !

    J'espère Miss-Tigri que tout cela est maintenant qu'un mauvais souvenir ? Mais je n'ai pas de doute en ce que tu dis, on ne peut pas sortir indem de ce genre d'attaque qui vous dévaste.

    Je te souhaite une paix royale entourée de Graf et Zing. Heureusement qu'ils sont là nos petits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Chantaloup,
      Le rôle de l'entourage du malade n'est pas simple non plus... Oui, cela frappe sans prévenir, mais cela rend le goût du bonheur plus savoureux encore.
      Bises.
      Miss Tigri

      Supprimer
  23. je trouve ton témoignage profond et empli d'humilité .
    Nous devons affronter les épreuves de la vie ; jamais nous serons indemnes .
    Nos chats nous donnent l'exemple et nous ouvrent à la vie dans ces moments diffciles
    Beau partage Miss
    câlins au trio ; bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Zoé. Les médecins m'ont soignée mais ce sont mes chats qui m'ont "guérie".
      Bisous. Caresses à Gavin.
      Miss Tigri

      Supprimer
  24. Je suis très touchée par ton billet, très digne et toi très belle sur cette photo même si Zing ne l'apprécie guère.
    J'aime encore plus ta fantaisie qui me fait souvent sourire lorsque tu fais parler ton petit trio et je te souhaite la même énergie que nos petits compagnons devant cette épreuve de la vie.
    Bises et caresses à tes complices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Danielle. Le blog, les échanges avec les minounautes et bien sûr les chats ont constitué une thérapie fort efficace !
      Bises. Ronrons du trio.
      Miss Tigri.

      Supprimer
  25. Ma Lola a le même collier que toi Zing. Je crois que c'est par pure solidarité féline ;). J'espère que tu vas mieux.
    Alors pour la photo, je ne suis pas du tout d'accord avec toi. L'as de pique ??? T'as pas vu ma coiffure anarchveux ! Ce n'est pas parce qu'on ne s'habille pas en tenue de soirée comme toi qu'on est mal habillé. Non mais c'est quoi c't'histoire ? Quant à l'aspro, j'ai vu des peaux bien plus blanches. Bref, pour finir c'est une jolie photo représentant une belle jeune fille perdue dans ses pensées. Elle pourrait tout à fait faire le thème d'un tableau.
    Mais c'est vrai que cette belle jeune fille semble tristounette. Aurait-elle un 6ème sens qui lui annoncerait le cataclysme à venir ?
    C'est sûr que l'on ne sort pas indemne d'une telle épreuve. D'autant que celle-ci est encore récente. C'est un peu l'histoire du caillou jeté dans l'eau. On ne voit plus le caillou mais il a bien laissé des traces.
    Apprendre à vivre avec... ce n'est pas chose facile, on aimerait tant un "retour à l’innocence biologique".
    Gros bisous Miss Tigri
    Câlinous aux trois canailloux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Sylvie. J'aime beaucoup le concept "d'anarchveux"... Je m'en resservirai ! Merci de me rassurer sur mon "anarlook" du dimanche :-)Le teint blanc et l'air triste : peut-être mon côté "clown blanc" ?
      Ah ! Si j'avais su !... Mais non ! Heureusement que tout n'est pas écrit d'avance et qu'on ne connaît pas notre sort, sinon... on demanderait tout de suite où est le gaz !
      Gros bisous, Sylvie. Caresses à toute ta troupe féline.
      Miss Tigri

      Supprimer

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un mot :-)