mercredi 30 octobre 2013

En attendant Grandma...

En attendant Grandma et Grandpa, on s'occupe comme on peut...

Roméo : Tiens, si je jouais avec ma queue ?

Je peux me cacher derrière... Héhé !

Ou bien imaginer que c'est la manette d'un gros boeing 
(celui qui va bientôt ramener Grandma et Grandpa !)
Commandant Roméo à la tour... Demandons sortie du circuit d'attente...
Vrouuuuuum !

(Soupir) Je m'ennuie sans Grandma et Grandpa...

lundi 28 octobre 2013

Ondes

Graffiti et Zingara, possédés par le "démon de la musique"?

Tandis que Graf s'époumone...
Graffiti : The phaaaaaantom of the Opera is theeeere... Inside my mind!

Zingara ondule au rythme des vocalises de son frère.

dimanche 27 octobre 2013

Câlins intensifs

Pour mieux faire accepter l'absence de Grandma à Roméo, notre grand "traumatisé de l'abandon", il a fallu le placer d'urgence en unité de câlins intensifs, le mettre sous perfusion de bisous... 

Mais ça va, on gère...

samedi 26 octobre 2013

Guide du parfait karatecat

Graffiti : Chalut, ici Graffiti, dit "la Terreur des mulots". Je vais tâcher de compléter aujourd'hui les billets déjà publiés sur les techniques ancestrales du karatecat. Démonstration :

Tout d'abord, ne jamais négliger la phase d'intimidation. Ici, tirage de langue et de patte conjoints, signe d'une détermination propre à faire trembler le chadversaire, avant même le début du combat.

Une figure classique, qui exige néanmoins souplesse et technique, à exécuter en poussant le fameux "cri qui tue". Meeeeeeoooooowwwww !

A bien maîtriser également : la technique de déstabilisation du chadversaire. Figure libre en plein combat. Le chadversaire, désarçonné, baisse sa garde et là...

Miaou-aïe ! Ma griffe ! Nom d'un Félin des Fenouillèdes ! Penser au protège-griffes avant d'entamer les hostilités.

Et n'oubliez pas, si chat tourne mal : on feint le malaise... Miaouuu ! Je défâââââîlle...

Et bien sûr, ultime récompense de vos efforts : un petit somme bien mérité. Zzzzzzzzz...




vendredi 25 octobre 2013

Un message ?

Catland, il y a une semaine...

 Zingara : Nom d'un Greffier Griffu !

Quelqu'un a laissé un message le long du grillage...

Un matou. Type siamois. Fourrure crème. 

Demande à s'expliquer avec Graffiti. 
Dit qu'il n'y a pas de place pour deux mâles sur ce territoire.

Bon, le temps des vacances, on met la messagerie en standby.
On réglera ça au retour.

mercredi 23 octobre 2013

New York, New York

Aujourd'hui, exceptionnellement, un billet bilingue... Musique !
Exceptionally today, a bilingual post... Music!

Ti-ti-ti-titi   ti-ti-ti-titi   ti-ti-ti-titi...

 Graffiti :
  Start spreading the news
I'm leaving today
I wanna be a part of it
New York, New York!
These vagadond paws
Are longing to...*

Miss Tigri : Graf, navrée de te désobliger, mais ce n'est pas toi qui pars à New York : 
c'est Grandpa et Grandma.
Sorry to disappoint you, Graf, but you are not going to New York : Grandpa and Grandma are.

Graffiti : Mais y'a plein de place dans leur sac !
But their hold baggage is nearly empty!

Miss Tigri : Enfin, tu ne vas tout de même pas voyager en soute...
Come on, you're not gonna travel in the baggage hold!

Graffiti : Allez, une petite place, steplé ! Pour aller voir mon copain Texas...
Please, I won't take up too much space... Just to go and see my furry friend Texas...

Miss Tigri : Il n'est plus à New York. Et les mulots vont s'ennuyer de toi.
He doesn't live in New York any more. Besides, the field mice are gonna miss you.

Graffiti : De toute façon, c'est trop nul, New York !
Anyway, New York's so lousy !
No hay marcha en Nueva York
Ni aunque lo jure Henry Ford
No hay marcha en Nueva York
Y los jamones son de York
Pensé que iba a estar mejor.**

* Chanson New York, New York
** Chanson No hay marcha en Nueva York

lundi 21 octobre 2013

Chez le véto

Après les grandes déclamations de Zingara, un petit reportage s'imposait afin de faire toute la lumière sur ce qui se passe vraiment chez le véto...


Graffiti : Tout d'abord, les conditions d'attente, dans la caisse de transport, ne sont pas pour me plaire... sans compter que cela fait plus de 24h que je suis privé de sortie sous prétexte que j'aurais pu "oublier" de rentrer et louper le rendez-vous... Tssss ! La belle affaire !


Zingara : En plus, ils vendent ici des croquettes immangeables. Pouah ! Ils n'y connaissent vraiment rien, ces blouses vertes ! Un bon morceau de thon, c'est quand même bien meilleur...


Graffiti : Et puis, la lecture à disposition n'est franchement pas palpitante. Enfin, il semblerait que ça fasse rire les bipèdes... Mouais...


Miss Tigri : Mais qui voilà ? C'est Blackie qui vient remonter le moral des troupes ! Blackie est un petit chat errant qui a élu domicile au cabinet vétérinaire. Un habitué des lieux doué d'un sens de l'accueil extraordinaire. C'est un peu la coqueluche, quoi !


Blackie : Chalut la belle ! Alors, on vient pour la petite piquouse annuelle ? Bah, faut pas miauler comme ça ! Tu vas voir, chat va aller...


Blackie : Et toi, le p'tit gris ? C'est toi qu'on surnomme "la Terreur des Mulots" ? Bah, mes aïeux ! Si les rongeurs des vignes te voyaient comme ça, ratatiné et pétochant au fond de ta cage... Miaou-hi-hi ! 

Blackie : Allez, ciao, Brunette d'Amour ! Au fait, j'adore ta cravate ! Très stylée !

Zingara : Il est gonflé, celui-là !

Alors, bilan des courses : nos deux chats-pitres sont en pleine forme, vaccinés, vermifugés, détiqués ! Ils vont enfin pouvoir reprendre leurs activités de chathlètes au Chat-eau.


Fusion

Aujourd'hui, jour de visite chez le véto...
Graffiti et Zingara ne se désolidarisent pas.

Zingara
Allez chez le véto ? On ne m'y prendra pas !
Sans que jamais Foufou puisse voir Zingara ?
Sans que de tout le jour je puisse voir Foufou ?
Miss Tigri, le véto vous irez voir sans nous !


dimanche 20 octobre 2013

Tiburce, le chat qui parlait...

Miss Tigri : Voici une jolie lecture, que les Chats-Pitres souhaitent présenter aux minounautes : Tiburce, le chat qui parlait comme vous et moi, de Philippe Ragueneau. C'est un auteur que nous avons découvert grâce à Liousha et Tiki, qui nous avaient présenté, le mois dernier, un extrait du Chat Moune.


Graffiti : Moi, j'adore Tiburce car c'est un baroudeur, comme moi... Il aime la vigne et le mulot, comme moi. Je cite : "Mitsou, magnanime, avait même poussé l'urbanité jusqu'à piloter Tiburce dans un champ voisin où, à la fraîche, le mulot abonde avec une rare inconscience du danger".


Zingara : C'est vrai que Tiburce est rudement attachant. Tous les bipèdes amoureux de leurs chats se reconnaîtront dans cette relation qui unit Tiburce à Sébastien et nul ne doutera un instant que le dialogue existe entre le chat et le bipède. C'est une sorte de décryptage du "charabia" que nous propose ce roman : "Tiburce planta son regard dans celui de Sébastien et produisit un miaulement plaintif en si mineur qui signifiait : "Je veux sortir". Sébastien se leva de son siège :
- Tu veux sortir, le chat ? Eh bien, vas-y. Et si tu veux revenir, tu demandes."

Roméo : Moi, je me retrouve complètement dans le côté Gavrochat de Tiburce. Petit chat des rues parisiennes, il a un air de gouaille dont je suis fondu. Ainsi, lorsqu'il s'installe dans le Luberon et qu'il croise le chemin d'un autre minet désireux de défendre son territoire, voici l'échange de politesses qui en découle :
"-  D'abord, j'étais là avant toi.
Ça veut dire quoi, cette connerie ? Tu n'es pas seul au monde, mon petit gars, et le Luberon n'est pas ta propriété personnelle. Et puis je n'ai pas dit que tu serais interdit de séjour chez moi. Tu viens quand tu veux, sauf si c'est pour me casser les noix ou me chercher des poux dans la tête. Parce que là, tu te cloquerais dans une béchamel sévère, autant te prévenir."
Trop fort, ce Tiburce ! Il ne se laisse pas marcher sur les pattes. Et puis il a un secret qui...

Grandma : Chut, Roméo ! Il ne faut pas tout miauler aux minounautes. Il faut les laisser lire le livre...


samedi 19 octobre 2013

Top départ

Graffiti : C'est le grand jour ! Départ pour le Chat-eau !

Graffiti : Pas de temps à perdre ! 
Je m'engouffre dans le Tunnel de Télétransportation Féline.

Graffiti : Bien mieux que le TGV, le TTF ! Allez, go !

Graffiti : Ignition ! Vroum ! Vroum !

Graffiti : Et hop ! Me voici propulsé au Chat-eau ! Magic !

Zingara : Ouais... Bah, moi, je suis une chathlète, une vraie !

Zingara : J'y vais à la course ! 

vendredi 18 octobre 2013

Lettre à Miss Tigri

Hello, Miss Tigri,

C'est moi, Roméo, le nouveau chat-elain en titre.

Je suis heureux d'être ici car chat unique (ce n'était pas ma condition initiale de vie !), adoré de Grandpa et Grandma, plutôt libre de mes sorties, bien logé, bien nourri, bien blanchi (de mes bêtises).

Les minets du quartier me regardent peut-être de travers, mais je gagne du territoire. Hier, j'ai doublé de volume devant Fifine, une voisine tigrée. Les bipèdes voisins m'aiment bien.

Je divertis Grandma avec le stock de jouets et je la câline même la nuit !

Je suis très fier d'avoir séduit Grandpa. Je m'occupe de lui et lui de moi (lien précieux à entretenir). Le bien-être ne me fait pas oublier mes aînés félins, que j'accueillerai à "pattes ouvertes" aujourd'hui, pour 3 semaines de rente-vacances.

Merci à toi, Miss Tigri, de me permettre de vivre agréablement et confortablement depuis le 20 août 2012. Que d'émotions et de joies partagées depuis ce jour J.
Reconnaissance et gros câlinous.

Ton Roméo.

PS. Mille excuses pour le "tétouillage", qui persiste et qui t'irrite (vestige de mon passé ?).

Merci à ma secrétaire Grandma pour la rédaction de cette lettre. Miaou !

mercredi 16 octobre 2013

Foulées

Ready, steady...

Music !

I wanna run to you...

Hoo-hoo...

Graffiti : A gentlecat would walk but never run... unless he sees a mouse or a butterfly. My treat !