dimanche 15 avril 2018

Ceci n'est pas Zingara

Quand Dolce se découvre une passion pour l'art...

Dolce : C'est fascinant...

Dolce : Oui, c'est fascinant, cette représentation du concept félin, cet amour du chat hissé au rang d'art sacré, cette projection de la forme transcendée par les lumières changeantes des saisons. C'est beau comme une croquette oubliée sous un confiturier ! On sent bien le cheminement de l'artiste vers le Chat, mais attention ! Le Chat-concept, le Chat-symbole, peut-être même le Chat-objet-transitionnel et gardien des traumatismes secrets de l'enfance. Oui, cela me paraît limpide. Il suffit d'observer ce regard qui semble capter l'infini et l'on comprend alors la notion même d'Etre et notre relation au...

Zingara : Pfff ! Charabia ! En plus, ce n'est même pas fini !
Dolce : J'allais y venir...

Dolce : Justement, ne peut-on pas voir dans l'inachèvement de l'oeuvre l'aspiration de l'artiste à l'éternité ? Ne serait-ce pas notre propre relation au temps que l'artiste met en scène à travers une fresque inachevée ? Ou bien faut-il reconnaître...

Miss Tigri : Non, mais, Dolce... Lâche l'affaire ! J'ai gribouillé sur les murs du garage un jour de pluie et je n'ai pas terminé parce que je n'avais plus de peinture. Là ! On ne va pas en faire une thèse !
Dolce : C'est typique ! L'oeuvre dépasse l'artiste... ce qui nous renvoie immanquablement à la notion d'imperfection humaine et de...
Zingara : Mais où va-t-elle chercher des c***ies pareilles ?

Miss Tigri : Vous l'aurez compris, ceci n'est pas un billet sur l'art. C'est une invitation à écouter l'analyse de Franck Lepage sur "L'art comptant pour rien". Très drôle dans la forme, terrifiant sur le fond. Allez, et si on prenait un petit cours d'autodéfense intellectuelle contre le mensonge enrobé de justification culturelle et artistique ?

C'est par ici... On vous propose un petit extrait, mais l'intégralité de la "conférence gesticulée" est à voir :
"Ce n'est pas de l'art, il n'est pas contemporain. 
C'est un système de marché"


Quelques extraits rafraîchissants, à commencer par une publicité où Guillaume Galienne revêt le costume du galeriste. Etonnant, non ?


Et bien sûr, le savoureux passage du film Dialogue avec mon jardinier, où l'on apprend que "lorsqu'il y a de la brume, il n'y a pas grand-chose à voir". J'en pleure (de rire !).



12 commentaires:

  1. Chat alors! Dolce en sérieuse réflexion…
    As tu regardé les 3 vidéos la Miss?
    Repose toi: surmenage intellectuel en vue…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr ! Je suis une grande esthète. Tu n'en doutais pas, tout de même, Grandma ?
      Ronrons de Dolce.

      Supprimer
  2. Ouh la, chat chauffe Miss Tigri. Les esprits chat-grins pourraient bien penser que tu chat-vires ou que la chat-loupe prend l'eau de toutes parts.
    Aurais tu bu tu chat-blis ? En tout cas cet article est bien pour se chat-marrer.
    Très bien les vidéos.
    Et j'aime la tête dubitative de Dolce.
    Merci pour ce bon moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore pourquoi Dolce a une telle fascination pour cette "fresque". Elle la fixe de longues minutes, comme ça... Cette minette me fait rire : elle a bien compris le sens de l'expression "chat-Pitre".
      Ronrons. Bon dimanchat.

      Supprimer
  3. Je suis pliée de rire! Entre le chat-rabia de Dolce et les vidéos , quel bon moment et tellement vrai! Merci Miss Tigri et les minettes.
    caresses et bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Zoé. C'était le but. Nous avons bien ri, nous aussi, en préparant ce billet.
      Ronrons des Chats-Pitres. Bises.

      Supprimer
  4. Chat alors !! L'extrait du dialogue avec mon jardiier est excellent !!!
    Bisous ronronnants Miss Tigri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a vraiment des scénaristes très inspirés.
      Bon dimanchat. Ronrons des Chats-Pitres.
      Bises, Béa.

      Supprimer
  5. J adore l’expo brumeuse ...🤗
    Et les photos aussi
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui... La brume... Tout est dit.
      Ronrons des Chats-Pitres. Bises, Laurence.

      Supprimer
  6. Chers amateur d'art chat !!!!! j'ai ri comme longtemps je n'avais plus ri..ri ..... mes chats restez loin de tout ce verbiage et restez heureux auprès de la Miss et Gran pa et Gram Ma , mille calinous Rolande et Odilon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il fallait bien détendre l'atmosphère en ces moments de multiples tensions...
      Gros ronrons des Chats-Pitres. Bisous, Rolande.

      Supprimer

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un mot :-)