mercredi 31 octobre 2018

Un bail pour Gigi

En ces temps de déluge et de grand froid, qui prennent par endroits des allures (ch)apocalyptiques, nos pensées se tournent naturellement vers les Gavrochats, qui luttent pour leur survie dans la rue. A Catland, en plus des intempéries, nous avons également dû faire face, voilà quelques semaines, à une série d'empoisonnements de chats dans notre quartier. Bref, il a fallu songer à des solutions d'urgence pour mettre nos Gavrochats à l'abri. 

Ainsi, notre Zerbino, qui effectue d'énormes progrès en termes de sociabilisation, est désormais officiellement à l'adoption sous contrat associatif (SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan). N'hésitez pas à consulter et diffuser les annonces parues pour lui sur Wamiz et seconde chance.


Les bons soins aidant, ce beau ténébreux d'environ 2 ans, 
encore tout chétif, esquinté et craintif au mois de juin...

... est devenu ce magnifique matou, friand de mousse, de thon et de caresses et qui ne se cache plus sous la voiture et se laisse approcher.
(Retrouvez son histoire ici).

Quant à Gigi, la patronne du domaine 
et c(h)abaretière du bar à croquettes...

... la plus ancienne Gavrochatte à avoir demandé le couvert à Catland...

... elle a finalement posé officiellement une demande de (ch)asile, qu'elle a obtenu après quelques aménagements : installation d'une porte afin de lui créer une pièce dans le garage, aménagements de couchages, système de surveillance par caméra.

Malgré une regrettable mésentente entre Gigi et les Chats-Pitres, qui explique que notre Gavrochatte ne puisse pas entrer dans la maison, ces derniers n'ont cependant pas hésité à lui céder couvertures, gamelles et même arbre à chat afin de lui assurer le plus grand confort possible.

Et désormais, tous les soirs, notre Gigi rentre s'abriter 
et dormir du sommeil du juste...

... tout en passant à sa guise dans le coin cuisine 
en cas de fringale nocturne.
(image caméra)

Elle rentre et sort à sa convenance, est en confiance avec Miss Tigri et semble avoir trouvé un équilibre qui lui convient.


Dolce : Moi, si vous me demandez ce que j'en pense...
Miss Tigri : Justement, on ne te le demande pas ! 

dimanche 21 octobre 2018

Charabia : chanisettes

Notre rubrique Charabia explore tous les aspects de la vie féline, y compris les plus intimes. Aussi, nous ne craignons pas d'aborder aujourd'hui une question centrale car étroitement liée à la propreté et à l'hygiène si chères aux chats : les chanisettes.

Définition : les chanisettes désignent l'endroit où le chat peut, discrètement et sans être dérangé, assouvir ses besoins naturels.

Les variantes sont nombreuses : habituellement publiques, les chanisettes peuvent être intérieures ou extérieures, leur emplacement étant toujours soigneusement choisi par le chat.

Illustrations : la légendaire pudeur féline ne facilite pas l'illustration d'un tel sujet. Néanmoins, nous nous permettons de publier quelques clichés, ne serait-ce que pour montrer à quel point le chat sait rester digne en toutes circonstances...

Voici tout d'abord les traditionnelles chanisettes intérieures... et une utilisation peu conventionnelle de ces dernières par Dolce... A moins que...

Dolce : Mais pas du tout ! 
Je fais la dame-pipi : c'est une croquette par entrée !


Même en extérieur, la discrétion est de mise : 
un arbuste ou bien un simple petit rideau d'herbe 
fera office de chanisette sauvage.




Certains utilisateurs des chanisettes à ciel ouvert 
tâchent de dissimuler leur chactivité 
en feignant la méditation...

Ils prennent alors un air inspiré qui ne trompe pas...

... et provoquent immanquablement les moqueries du passant venant à surprendre la scène.

Roméo : Vu ! Miaouhaha ! 

Rappelons que nos chats ne manquent pas d'imagination pour se trouver de nouvelles chanisettes : cela va du lavabo au cendrier, en passant par les chaussures, les sacs en plastique ou encore les panières. Et vous, quel modèle de chanisettes adoptez-vous ?


jeudi 18 octobre 2018

De saison

A Catland, ce sont les animaux qui rythment la vie et annoncent le passage des saisons. Notre Léopoldine est au ralenti et commence sérieusement à songer à son hibernation.


Léopoldine : Un petit rayon de soleil, une dernière collation, et hop ! 
On va se pieuter !

Dolce : Je peux venir avec toi ? Tu me fais une place ?

Léopoldine : Pas facile de se repérer avec cette météo changeante... La semaine dernière, on se serait cru en plein été... Voilà à présent qu'on se prend des trombes d'eau sur la carapace... Mais d'après le chalendrier, c'est le moment de tirer sa révérence.


C'est le moment où l'on se rapproche chez les Cat'landais... ça sent le frimas !



Quant aux Gavrochats, ils se préparent à passer un nouvel hiver dehors...

Zerbino : Maintenant que je suis stérilisé, vermifugé et régulièrement nourri au bar à croquettes, je commence à devenir sociable... J'aimerais bien trouver un foyer. Quelqu'un veut-il de moi ?

Léopoldine : Bon, c'est pas tout ça... Je m'en vais conter fleurette à Morphée. Tu mets le réveil à sonner pour début mars, Miss Tigri ?

Zingara : En parlant de chalendrier, celui de l'Association SOS Chats de l'hôpital vient de paraître. Vous pouvez le découvrir et le commander ici

Restez au chaud... et au sec !

lundi 1 octobre 2018

Rentrée littéraire

Zingara : Moi, quand je vois un papillon...

Zingara: ... je pense à la vie, à son côté éphémère, mais aussi à sa beauté, à sa légèreté...

Zingara : La vie est faite de ces petits bonheurs fugaces qu'il faut saisir...

Dolce : Paaaaaaapillon ! 

Dolce : Et moi, quand je vois un papillon, je pense aussi à la vie et je me dis...

Dolce : ... qu'il faut la croquer à pleines dents !

Graffiti : C'est l'automne, saison propice à la méditation. Les feuilles tombent (les papillons aussi !). C'est le moment de préparer ses lectures pour les longues soirées d'hiver. En voici une, aussi légère qu'un papillon : Maliarka, de Magali Fontargente.

Graffiti : Un petit roman qui se chante... Si vous souhaitez le découvrir , il existe une page Facebook et si vous voulez l'ajouter à votre bibliochat, vous pouvez le commander directement sur le site de l'éditeur. On ne vous en miaule pas plus ! Il y a un univers musical à explorer...