dimanche 7 août 2022

Le chat-let de Gigi

De tous les pensionnaires de New-Catland, Gigi n'a pas été la plus facile à loger, ne serait-ce qu'en raison de ses incompatibilités avec les autres chats.

 
Dans un premier temps, elle a donc eu droit à un logis certes individuel, que nous avions aménagé au mieux, mais...

 

 Gigi : Mais bon... Z'avez de la chance que je n'sois pas bien difficile... Faut aimer le genre bidonville, quoi !

Miss Tigri : Disons "Bidonville de Luxe", alors...

Au fil du temps, Gigi s'était donc accommodée de son logis, tout en appréciant par moments de retrouver ses vieilles habitudes dans ses anciennes cabanes, quitte à aller squatter chez la famille Kikaket.

 

 Gigi : Quelle idée d'aller mettre ma cabane dans le poulailler ! 

 

 Gigi : Allez, à plus tard les filles ! Je rentre avant que les autres pique-assiettes ne viennent siphonner mes croquettes.

Et puis, un beau jour de printemps...

 Gigi : Sont-ce mes yeux qui m'hallucinent ? Qu'est-ce que c'est que ces fantaisies ? 

Gigi : Un truc à monter ? Rassurez-moi, Miss Tigri n'est pas dans le coup ? Sinon, y'a plus qu'à se planquer...

Et quelques semaines plus tard...

 Miss Tigri : Qu'est-ce qu'on dit ?

Gigi : Merci Grandpa

 

Gigi : Voyons voir un peu l'intérieur... 

 

Gigi : Avec cuisine chaménagée. J'adore ! Bon, y'a plus qu'à lancer les invit' pour la crémaillère. Pas évident, vu que je me suis fâchée à peu près avec tout le monde... Pas grave. J'inaugurerai en solo.

 

Zingara : Que tu crois ! C'est peut-être ton chat-let, mais c'est mon arbre à chat !

Le temps du partage et de la co(c)habitation pouvait donc commencer.


Et à New-Catland, comme dans le village de Chasterix, on peut désormais conclure notre épisode par un banquet félin convivial...

 

Hercule : Excellentes, ces croquettes ! Fabrication française, je suppose ?

Sonny : Et le velouté de thon, un délice !

Spartacus : Je reprendrais bien une petite lichette de rillettes...

Gigi : Oh, attention à ton cholesterol, Spartou !


Le chat-let de Gigi

De tous les pensionnaires de New-Catland, Gigi n'a pas été la plus facile à loger, ne serait-ce qu'en raison de ses incompatibilités avec les autres chats.

 
Dans un premier temps, elle a donc eu droit à un logis certes individuel, que nous avions aménagé au mieux, mais...

 

 Gigi : Mais bon... Z'avez de la chance que je n'sois pas bien difficile... Faut aimer le genre bidonville, quoi !

Miss Tigri : Disons "Bidonville de Luxe", alors...

Au fil du temps, Gigi s'était donc accommodée de son logis, tout en appréciant par moments de retrouver ses vieilles habitudes dans ses anciennes cabanes, quitte à aller squatter chez la famille Kikaket.

 

 Gigi : Quelle idée d'aller mettre ma cabane dans le poulailler ! 

 

 Gigi : Allez, à plus tard les filles ! Je rentre avant que les autres pique-assiettes ne viennent siphonner mes croquettes.

Et puis, un beau jour de printemps...

 Gigi : Sont-ce mes yeux qui m'hallucinent ? Qu'est-ce que c'est que ces fantaisies ? 

Gigi : Un truc à monter ? Rassurez-moi, Miss Tigri n'est pas dans le coup ? Sinon, y'a plus qu'à se planquer...

Et quelques semaines plus tard...

 Miss Tigri : Qu'est-ce qu'on dit ?

Gigi : Merci Grandpa

 

Gigi : Voyons voir un peu l'intérieur... 

 

Gigi : Avec cuisine chaménagée. J'adore ! Bon, y'a plus qu'à lancer les invit' pour la crémaillère. Pas évident, vu que je me suis fâchée à peu près avec tout le monde... Pas grave. J'inaugurerai en solo.

 

Zingara : Que tu crois ! C'est peut-être ton chat-let, mais c'est mon arbre à chat !

Le temps du partage et de la co(c)habitation pouvait donc commencer.


Et à New-Catland, comme dans le village de Chasterix, on peut désormais conclure notre épisode par un banquet félin convivial...

 

Hercule : Excellentes, ces croquettes ! Fabrication française, je suppose ?

Sonny : Et le velouté de thon, un délice !

Spartacus : Je reprendrais bien une petite lichette de rillettes...

Gigi : Oh, attention à ton cholesterol, Spartou !