lundi 7 octobre 2019

Les chadoptés

C'était le 7 octobre, il y a neuf ans... Nous arrivions au Chat-Eau où commençait pour nous la grande chaventure: la chadoption!

Et depuis, nous vivons à Catland, avec Miss Tigri
Inséparables.

Graffiti: Mais au fait, qui a adopté qui ?
Zingara : Bah, c'est Miss Tigri qui nous a adoptés. Elle voulait une minette et j'étais la seule fille de la portée...
Graffiti : En tout cas, moi, je l'ai choisie ! C'est moi qui l'ai chadoptée ! Je suis venu vers elle au moment où elle allait partir et elle m'a emmené.
Zingara : Pffff ! T'as fait ton numéro de beau gosse, comme d'hab !

Dolce : Bon, les chadopteurs chadoptés... Moi, je prépare les coupettes ! 
Ce soir, c'est velouté de thon à volonté !

Roméo : Moi, j'ai fêté mes sept ans de chadoption le 20 août... et j'en savoure tous les jours les bienfaits. Purrrrrr ! 

dimanche 25 août 2019

Tabou

 
Zingara : Qu'ouis-je ? 
Quel est ce mot funeste qui vient troubler ma sieste ?

 Graffiti : J'ai cru entendre "rentrée"...

Hercule : Qu'est-ce que vous miaulez là ?

Dolce : Tous aux (ch)abris ! 
Comment ça, on me voit ?

Dolce: Nom d'un coussinet calcifié ! Ils ne m'auront pas ! 
Mode c(h)amouflage (ch)activé !

Graffiti : Sors de l'enclos à tortue, Dolce ! On t'a reconnue !

Dolce : Que personne ne s'avise de me déloger de mon hamac minéral !

Zéphyr : La rentrée ? Quelle idée !
Moi je prends ça par-dessus la patte !





jeudi 1 août 2019

La famille Carapace s'agrandit

Voici aujourd'hui notre petit feuilleton de l'été. Les lecteurs de ce blog connaissent déjà la mascotte des Chats-Pitres, la tortue Léopoldine. Dans notre dernier article, nous avions planté le décor en présentant son environnement et ses différents logis. Notre histoire peut maintenant commencer. Tout a débuté, le 16 juillet dernier, par un long cri d'effroi dans la vallée...

Léopoldine: Nom d'une Carapace Velue ! Dolce ! Vise un peu ça !

Dolce: Nom d'un Coussinet Calcifié ! Mais c'est pire que la multiplication des petits pains !

Léopoldine : Qu'est-ce que c'est que ces squatters ? 
Browny: D'abord, on dit "bonjour". Moi, c'est Browny.

Creamy: Et moi, c'est Creamy.
Dolce: Vous êtes de passage dans la région pour les vacanchats? Ou bien en torturinage ?
Creamy: Pas du tout ! Nous avons pris un carabail pour crécher ici , avec votre aimable permission...

Browny... ou pas ! J'adore cet endroit ! En avant les c***ies ! Plus on est de tortues, plus on rit !

Dolce: T'inquiète, Léo. On va t'aider. On va les surveiller à tour de rôle, les mouflettes !

Zingara : Il ne s'agirait pas qu'elles se carapatent, les nano-Ninjas ! Miaou-ahah !

Zingara: Bon, c'est pas l'tout, mais je m'en vais bronzer à l'ombre. T'as gagné le pompon, toi !
Léopoldine : Mouais ! Encore une belle idée de Miss Tigri, qui devait penser que je manquais de compagnie !

Graffiti: Peut-être que ça se mange ? On ferme la baraque et on les cuit à la vapeur ?

Léopoldine : Tu délires ou quoi ! Que personne ne s'avise de toucher à ces nano-Ninjas ! On est à Catland, terre d'asile, ou bien ?... Viens voir Tata Léo, Creamy !
Browy: Non, moi, c'est Browny !
Léopoldine : Allons bon ! Je sens qu'il va falloir des gommettes pour vous reconnaître !

Léopoldine : Elles sont bien mignonnes, mais heureusement qu'il y a des havres de paix  pour souffler !
Dolce: Peut-être que tu pourrais demander des challocations ?







mardi 25 juin 2019

Que de baux !

Qui a dit que les tortues étaient des animaux lents, indifférents, rustiques ? Léopoldine nous apprend qu'une tortue observe tout, noue des liens avec les êtres qu'elle côtoie dans son environnement, peut se montrer gourmande et même... câline ! Quant à son goût du confort, il n'a pas grand'chose à envier à celui des chats...

Léopoldine: Voici deux ans que j'ai emménagé à Catland ; à l'époque, c'était juste un petit enclos. Depuis, chaque été, j'obtiens de petits aménagements supplémentaires. Venez, je vous emmène faire le tour du propriétaire. Pousse-toi, la velue !

Léopoldine: Ceci est ma première maison, mais rapidement, j'ai demandé une résidence secondaire...

Léopoldine: ... que j'ai obtenue ! Voici un petit chalet idéalement situé à l'ombre du millepertuis. 

Léopoldine: Parfait pour la détente estivale. Vous suivez toujours ? C'est que je cavale, moi !

Léopoldine: Et enfin, mon logement d'hiver, avec paille et ouverture plein ouest. Et bien sûr, mes petits fraisiers, histoire de me restaurer après les longs mois d'hibernation.

Léopoldine: Tiens, à propos, c'est l'heure de mon en-cas. Cerise de Céret ! C'est de la bonne ! 

Léopoldine: Bon, fiscalement, rien n'est à mon nom, sinon, bonjour les impôts ! D'ailleurs, rien de tel que de squatter. Justement, ça m'a l'air sympa, là-dedans. Hé oh !

Léopoldine: Zingara, Graffiti, let me in!
Graffiti & Zingara: Not by the hair of our chinny chin chins!*
Léopoldine: Pffff ! Mais c'est tout confort, là-dedans ! Hey, les gars ! Je peux essayer l'arbre à chats ? 



* Version anglaise des Trois petits cochons (The Three Little Pigs).





mardi 18 juin 2019

Leçon d'étirements par Dolce

Dolce: Bon, tu commences par de petits étirements tout en douceur...
Zingara: Tu appelles ça des étirements ? Moi, j'appelle ça "dandiner du croupion"!

Dolce: En anglais, on appelle ça le "stretching". C'est assez technique, regarde bien... Concentration!

Dolce: Et hop ! Roulade à droite, c'est parti !
Zingara : Ta droite ou ma droite ?
Dolce : La droite que tu veux. De toute façon, ça change dès que tu tournes... Allez, roule !

Dolce: Et on pivote ! Petit massage lombaire au passage...

Dolce: Et on "stretche" à fond ! Gniiiiiii !

Dolce: Petite toilette intermédiaire qui entretient le pelage autant que la souplesse linguale !

Dolce: Un grand bâillement pour stimuler la respiration et faire travailler la mâchoire ! Attention à ne pas gober de mouches tout de même !

Dolce : C'est un exercice qui nous relie à la terre et au soleil, une sorte de communion cosmo-tellurique, quoi...

Dolce : Ne surtout pas négliger les moments de respiration...

Dolce : C'est fun, non ?

Zingara : Miaouais! Moi, je pratique plutôt la détente. En anglais, on appelle ça le "relax" !


samedi 18 mai 2019

Lettre de Graffiti à Bella



Ma Bella,


Ma douceur vaporeuse, ma déesse cendrée, mon flocon de Norvège.

Au premier regard, mon cœur Cat’Alan s’est enflammé pour toi, ma Norvégienne, ma beauté scandinave, ma Muse du Chat-let, et pour toi, j’ai toujours essayé de me montrer sous mon meilleur jour…

                                                                       photo: Sophie
A Catland, je rêvais de partager un hamac avec toi ou bien de venir au Chat-let plonger mes coussinets dans la neige et marcher dans tes pas.

Nous évoquions souvent celle qui te chérissait autant que moi et qui est aujourd’hui inconsolable.

Ma perle, mon étincelle, ma note légère. 


Tu nous a quittés au petit jour, à l’heure où les matous errants redescendent des toits et s’en vont, pétris des mystères de la nuit et des secrets de la pleine lune, rôder par les rues ou courir la campagne, à l’heure aussi où les tigres de salon ronronnent leurs salutations aux bipèdes assoupis. 

Tu t’es éteinte paisiblement, discrètement, dans la douceur de ton foyer. Tu es partie à l’aube rejoindre la Félinosphère. Tu avais fêté tes neuf ans le mois dernier.

Depuis ce matin, Ouranos inonde Catland de ses larmes. Comme ton frère Tino, je regarde vers le ciel et j’attends la danse céleste des Chats, celle qui drape le firmament de saphir et d’émeraude et que les humains nomment aurore boréale.

La vraie mort, c’est l’oubli. Mais moi, ton Graffiti, je ne t’oublierai jamais, ma Bella, mon étoile.

Love You Forever.

L'histoire des chamoureux norvégiens est à relire ici, ou encore  ici.
Nous adressons nos plus affectueuses pensées à Sophie, commentatrice assidue des blogs félins que les aminounautes connaissent bien pour son dévouement et son amour inconditionnel des chats. Nous partageons son immense tristesse et les Catlandais lui envoient, ainsi qu'au pauvre Tino, de tendres ronrons de soutien.

xoxo